Articles

L’impression de déjà-vu

L'impression de déjà-vuVous est-il déjà arrivé au cours de la journée d’avoir l’impression durant un cours instant que vous aviez déjà vu ou vécu une situation ?

Il y a fort à parier que cela vous est déjà arrivé, puisque même les scientifiques connaissent bien ce phénomène qui a pour nom : l’impression de déjà-vu.

Mais ce phénomène est-il explicable ? Rien n’est moins sûr…

Les scientifiques étant très pragmatiques veulent expliquer de façon rationnelle les mécanismes qui mènent une personne à avoir cette impression. Et pour cela, ils rejettent toutes les hypothèses ésotériques telles que les rêves prémonitoires ou vies parallèles (puisque ces hypothèses sont impossibles à prouver rationnellement).

Ainsi ces Hommes de Science sont partis de plusieurs hypothèses et ont tenté de recréer le phénomène de façon systémique.

Hypothèse du déjà vuL’une des hypothèses les  plus répandues au début des recherches était basée sur la mémoire. Ainsi, les scientifiques ont affirmé que ce phénomène pouvait se produire lorsqu’une musique, une odeur ou une parole que nous entendions nous rappelait un instant de notre passé et plus précisément notre enfance. De cette réaction cérébrale, en découlait une réaction en chaîne au niveau de notre cortex qui finissait par nous donner l’illusion d’avoir déjà vécu cette situation. Mais cette explication n’a pu tenir la route car impossible à reproduire.

Une autre hypothèse se basait sur une bizarrerie du cerveau qui, pour une raison non définie, enregistrait par 2 fois l’information en faisant une sorte de retour arrière comme dans les films (flash back), et nous donnait l’impression de déjà vu. Mais cette hypothèse fut mise au rebut car également impossible à reproduire.

Quelques années plus tard, les scientifiques, toujours intrigués par ce phénomène, continuent à en chercher la ou les causes. Aujourd’hui ,étant toujours restés sur l’approche d’une réaction de notre cerveau, les scientifiques ont réussi à isoler une zone de notre cerveau qui serait susceptible d’en être l’auteur. Il s’agirait du lobe temporal. D’après leurs dires et leurs tests, et en stimulant le cortex rhinaux chez des épileptiques, une équipe scientifique a réussi à donner cette impression de déjà-vu chez 11% des sujets. Mais ceci est-il une preuve ? A vous d’en juger.

Si l’on étudie le test, on peut facilement se rendre compte que celui-ci n’est pas valable, pour la simple raison que les sujets sont tous épileptiques. Ce phénomène n’a pas pu être démontré sur des sujets ne présentant pas cette maladie. De plus, en stimulant cette zone du cerveau, les scientifiques déclenchèrent les prémisses d’une crise. Et qu’est ce qui ressemble plus à une crise d’épilepsie qu’une autre ? Eh bien, un autre crise. L’impression de déjà-vécu ne peut être qu’effective puisqu’à ce moment, le cerveau réagit à l’identique. Ainsi le cerveau mélange le déjà-vécu avec l’instant présent.

epilepsieMais si cette hypothèse s’avère vraie, alors nous sommes tous potentiellement épileptiques, mais à des seuils différents. Nous serions donc à la limite d’une crise lorsque nous faisons l’expérience du déjà-vu. Mais le chiffre de 11% balaye quelque peu cette hypothèse comme seule et unique possibilité du phénomène.

 

Et si la réponse se trouvait ailleurs ?

voir le futurLoin de nous de dire que cela ne peut être expliqué d’une façon scientifique, mais pour l’instant nous pensons que la science n’a pas encore développé les outils permettant de mesurer les phénomènes dits ésotériques. Et la science refuse de croire à un phénomène qu’elle ne peut quantifier avec des outils de mesure. Or, si la science a évolué, c’est grâce aux scientifiques « border line » qui ne se sont pas contentés de ce qui existait. Ainsi l’électricité a vu le jour, les avions ont pu voler et les fusées ont pu décoller.

Ainsi il se pourrait que les scientifiques s’approchent de la vérité sans réellement chercher correctement car trop aveugles de leur manque d’outils de mesure.

Pour beaucoup d’initiés, le corps et l’esprit sont liés mais ne font pas réellement partie du même plan. Le corps fait partie du matériel et l’esprit de l’immatériel. Il existerait bien un lien entre les 2 qui se situerait au niveau du cerveau. Si l’on analyse certains écrits païens et donc très anciens, on peut retrouver dans certains d’entre eux cette connexion au niveau cérébral, entre le monde physique et hérétique. Nous retrouvons dans ce cas les écrits hindouistes et égyptiens.

 

Quel phénomène est donc lié à cette impression ?

Voici nos conclusions liées à notre propre expérience.

Pour les plus avancés d’entre nous, nous savons qu’il n’y a pas de hasard dans la vie et que nous devons faire des expériences jusqu’à notre mort. Ainsi quoiqu’il arrive dans notre vie, rien ne vient du hasard et tout est une succession de phénomènes qui aboutissent au résultat final. Ainsi comme certains le disent, vous ne pouvez pas échapper à votre destin. En réalité, vous allez suivre le chemin de ce que vous souhaitez vivre, dans les limites de ce que vous êtes en droit d’expérimenter.

A chaque fois que nous avons expérimenté ce phénomène, nous l’avons analysé. Voici les questions que nous nous sommes posées :

  • Quel était notre état d’esprit ?
  • Que se passait-il dans notre vie personnelle ?
  • Comment se passait notre vie professionnelle ?
  • Qu’elles étaient nos doutes sur l’avenir ?
  • Quand se produisait le phénomène (heure de la journée et jour) ?
  • Quel était le lieu ?
  • Que se passait-il les jours suivants ?

De l’analyse de toutes ces réponses, nous nous sommes rendus compte que le lien, le jour et l’heure n’avaient aucune influence.

Mais concernant les autres questions, nous remarquions qu’elles étaient étroitement liées. Ce type de phénomène se produisait souvent lorsque nous vivions des moments particuliers et que nous commencions à douter du chemin et des choix suivis. Après de nombreux relevés d’informations, nous avons remarqué que le phénomène se produisait à chaque fois lorsque nous avions un doute sur l’évolution de notre vie et quelque jours plus tard nous avions la confirmation que nos choix étaient les bons.

Ainsi nous avons pu mettre en évidence que ce phénomène se produit souvent lorsque l’on doute sur notre vie et sur le chemin pris. Ce phénomène peut également se produire quand tout va pour le mieux pour indiquer que nous sommes bien là où nous devons être.

Sachez que lorsque dans la vie, tout est compliqué et que rien ne va, il vous faut changer votre fusil d’épaule et opter pour d’autres choix. Il ne faut surtout pas insister lorsque vos choix provoquent des résultats catastrophiques. La vie ne doit pas être insoutenable. Vous devez vivre des instants particuliers mais jamais trop difficiles. Si c’est le cas, c’est parce que vous n’êtes pas sur le bon chemin.

Le phénomène peut donc être analysé comme une preuve vous permettant de savoir si  vous êtes bien sur le bon chemin. Dites-vous que lorsque vous vivez ce phénomène vous êtes bien là où vous devez être et que vous vivez ce que vous devez expérimenter.

Impression de déjà vu

Pourquoi avons-nous cette impression ?

Nous n’avons malheureusement pas la réponse, mais il se pourrait bien que tout être humain soit normalement doté du pouvoir de clairvoyance. Ce pouvoir nous permettrait de faire les bons choix au bon moment si nous faisions plus attention à nos intuitions plutôt qu’à l’écoute de nos envies. Ainsi nous pouvons savoir à l’avance ce qui peut être bon pour nous ou moins bon et de ce fait, choisir les bonnes opportunités pour nous et notre entourage. Il se pourrait donc que cette vision que nous avons eue dans le passé et qui serait stockée dans notre mémoire, provoquerait au moment opportun, ce phénomène. Mais quoiqu’il en soit, l’information est déjà stockée dans notre cerveau lorsque nous expérimentons le phénomène de déjà-vu.

Le cerveau est une formidable machine qu’aucun scientifique n’a encore pu comprendre puisqu’il est l’outil qui permet à chaque être humain de faire le pont entre le monde matériel et le monde spirituel. Et nous ne comprendrons le fonctionnement de ce super calculateur que lorsque nous étudierons les phénomènes dits ésotériques. Les phénomènes ésotériques ne sont que des phénomènes bien réels qui seront un jour certainement expliqués.

 

Qu’en est-il de vous ?Déjà vu 2

Parlez-nous de vos expériences de déjà-vu et dites-nous quand cela vous est arrivé et si vous en tirez les mêmes conclusions…

 

Facebook Comments

Posté dans : Articles, Bien-être au quotidien, Esotérisme, Réflexions personnelles

Laisser un commentaire (3) ↓

3 Comments

  1. Alan avril 14, 2016

    Bonjour,

    J’ai eu l’explication du déjà-vu en allant vivre quelques temps dans un monastère en extrême-orient, près d’un authentique guide spirituel éveillé.
    L’ascèse, combinée aux immenses énergies spirituelles du Maitre, font qu’au bout d’un moment notre conscience se développe. Par exemple, on va se coucher, le corps s’endort, mais la conscience ne s’endort pas, elle reste éveillée toute la nuit. Ainsi, pendant que le physique dort, on sort dans l’astral, on a des visions, y compris sur le futur, on voit des défunts, des entités, le plan des morts, on communie avec les végétaux, etc.
    Il m’est donc arrivé dans ce cadre, durant la nuit, d’avoir une vision de la journée qui allait suivre le lendemain, avec les événements dans tous les détails, y compris avec les émotions qui vont avec. Une fois que le matin arrive, les événements se déroulent comme vus durant la nuit, avec cette impression de déjà-vu, que l’on comprend immédiatement, en faisant la relation avec les visions et voyances nocturnes, puisqu’il y a eu continuité de conscience. Ainsi, les gens qui ne comprennent pas l’impression de déjà-vu sont ceux dont la conscience s’endort avec le corps physique durant la nuit, et qui ne se souviennent pas qu’ils ont eu une voyance durant la nuit, mais qui, cependant, ont quand même une impression de familiarité avec les événements diurnes quand ils arrivent effectivement, d’où l’appelation, justifiée, de déjà-vu. A noter qu’ensuite, les capacités spirituelles se développent, on peut avoir des voyances durant le jour, et voir l’événement se dérouler quelques minutes ou secondes après. Vous voyez en voyance une moto rouge avec un homme et une femme dessus, et 10 secondes après, la moto rouge passe devant vous, avec la femme et l’homme dessus, etc. Il n’y a pas de temps, pas d’espace, tout est 1, et nous ne faisons actuellement que dormir, si on s’éveille ne serait-ce qu’un peu, tout s’unit en conscience…. Une dernière précision, en passant : il faut se méfier selon moi des scientifiques qui imposent des séparations théoriques erronées, « physique/spirituel », « la frontière est le cerveau », etc etc, à des fins d’analyse intellectuelle, car les choses ne sont fondamentalement pas séparées, Swami Vivekananda disait que « l’esprit n’est que de la matière à l’état subtil, et que la matière n’est que de l’esprit densifié ». Ensuite, le cerveau n’est pas tout : si le centre énergétique du coeur est ouvert, vous saurez ce que votre entourage ressent, s’il va bien, etc, et ce ne sera pas l’effet du cerveau et de ses capacités, mais l’effet de tout l’être : âme, cerveau, coeur énergétique ouvert, corps physique, corps énergétiques, chakras, nadis, etc. Prendre seulement un des éléments pour responsable de l’événement n’a donc pas véritablement de sens, et cela peut tromper gravement. Par exemple, dans ce cas, ce qu’il faut comprendre, c’est que pour percevoir ce que l’entourage ressent, il faut ouvrir le Coeur, et non s’occuper du cerveau, qui, lui, doit être mis au silence (pour concentrer les énergies et optimiser la Conscience). Donc, si on pense que le responsable est le seul cerveau, on se trompe complètement et on passe à côté de ce qu’il faut faire pour développer la Conscience. Merci et bonne continuation.

    reply
    • Yo pasian avril 15, 2016

      Belle analyse Alan.

      Nous sommes tout autant convaincu de notre capacité à connaitre le futur puisque c’est quelque chose de totalement naturel.
      Dans l’article nous voulions démontrer que la science ne peut pour l’instant comprendre de tels phénomènes. Nous pensons effectivement que votre explication est la bonne, mais nous n’avons pas suffisamment d’expériences comme la votre pour l’affirmer. Nous parlons de notre vécu et de ce que nous avons tiré de ces expériences. De ce fait nous pensons que ce phénomène nous montre que nous sommes là où nous devons être. Nous prenons cette impression comme une démonstration que tout va dans le bon sens dans notre vie.

      Merci pour le partage de vos connaissances.
      Excellente et belle journée à vous Alan.

      reply
      • Alan avril 15, 2016

        Merci à vous.

        Oui, vous avez parfaitement raison, ce phénomène de déjà-vu donne effectivement l’impression qu’on est là où on doit être, que tout est parfaitement en place et qu’il n’y a strictement rien à changer. Quand j’avais ces voyances en monastère, en ashram, ça me donnait même une sorte de sentiment que nos actes étaient absurdes car tout est déjà là, ce qui fait qu’il faut de la stabilité et de l’équilibre pour ne pas tomber dans l’inertie comportementale.
        Ramana Maharshi disait : « sachez que, quoi que vous fassiez, ce qui doit arriver arrivera absolument, et quoi que vous fassiez, ce qui ne doit pas arriver n’arrivera absolument pas, aussi, restez tranquilles. » (tranquille, dans le sens « silencieux et en lâcher-prise »). L’approche de la science, elle, pourrait être intéressante, si elle avait les outils pour analyser ça, et si les scientifiques avaient plus d’esprit ouvert, car malheureusement, la plupart sont bloqués et conditionnés par leurs méthodes et protocoles matérialistes de démonstration, donc ils vont toujours railler ce qu’ils ne maitrisent pas… C’est pas grave, la science est très utile à un autre niveau, plus matériel, et tout est à sa place… 😉
        Merci et très belle journée à vous aussi.

Laisser un commentaire

UA-68991268-1 UA-60531750-2
%d blogueurs aiment cette page :